Simone Veil, figure féministe et politique française

Depuis la nuit des temps, des lois régissent la société pour assurer l’ordre publique. Ainsi, lorsque le mot loi est évoqué, cela implique de parler du droit. Les hommes sont considérés comme ayant le plus de notoriété et de droit. Les femmes étaient alors soumises à leur mari et aux hommes. Simone Veil est l’image du féminisme et de la politique française.

Simone Veil : une figure féministe

Simone Veil était une femme à de grands potentiels. Elle était un magistrat renommé et aussi une figure féministe aux yeux de la société. En 1979, elle était élue comme la première présidente des députés européens. Cela a marqué à jamais l’histoire. Le choix de cette Française à personnalité emblématique a fait gravir les échelons à la place des femmes dans la société. À l’époque, Simone Veil n’était pas une militante pour le mouvement féministe. Tout le long de sa vie, elle a toujours écouté les femmes et ses conversations ont nourri des combats. Elle a œuvré pour le droit de disposer de son corps et les droits de travail attribués aux femmes. Le plus important est son combat pour que les femmes prennent leur juste place dans la société et leur légitimité politique. Elle a aussi mené un combat pour l’émancipation des femmes.

La légende de la figure politique française

Simone Veil est une femme d’origine juive. Intelligente comme elle est, elle intègre la Faculté de Droit de Paris et l’institut d’études politiques à Paris en 1945. En 1974, cette dame de la haute société était nommée ministre de la santé. Le plus marquant, c’est qu’elle est la première personne à accéder à la présidence du Parlement Européen. Concernant la politique, Simone Veil est libérale et œuvre sur les questions de société. La politique en France a vu une grande révolution avec le point de vue positif qu’elle a apporté. En 1976, elle a fait adopter la loi française pour la lutte contre le tabagisme, tout en étant une fumeuse. Cette grande dame est l’une des images de la politique française.

Le positivisme de Simone Veil

Durant toute sa vie, Simone Veil a toujours lutté pour le meilleur et aussi pour donner un nouvel air de vie aux citoyens, notamment aux femmes. De ses grands exploits, Simone a fait naître l’espoir et l’envie d’avancer dans le cœur des gens, des Français. Pourtant, sa vie n’a pas toujours été en couleur ni pleine de roses. Elle a dû être déportée de ville en ville et a été arrêtée par les forces de l’ordre. Ses études en droit étaient le début du nouvel air qu’elle a apporté au monde. Elle a renoncé à sa carrière d’avocat pour devenir magistrat. Ainsi, elle a pu combattre l’injustice librement. D’ailleurs, elle raconte cela dans son œuvre « Mon Combat ».

Frida Kahlo, une femme engagée
Malala Yousafzai, une jeune féministe