Tout savoir sur le mouvement #metoo

Porté par des voix d’actrices, de militantes et de journalistes, #MeToo est un mouvement sans précédent dans le social féminin. Loin des phénomènes viraux éphémères des réseaux sociaux, il a su s’inscrire dans la durée puisqu’il met en évidence un problème social bien réel, un problème qui n’épargne aucune classe sociale, aucun sexe et orientation sexuelle et aucune ethnie. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur #MeToo.

Un mouvement initié par Tarana Burke

Le mouvement #MeToo est une campagne de soutien aux victimes d’agressions sexuelles initiées par Tarana Burke, une militante afro-américaine. En 1997, l’activiste tient une conversation bouleversante avec une adolescente de 13 ans victime de viols à répétition de la part de son beau-père, où elle n’ose pas avouer qu’elle-même subissait le même sort. Suite à cela, Burke créa un organisme sans but lucratif qui vient en aide aux victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles, portant le nom de Just Be Inc. Le projet n’a pris le nom de Me Too (Moi Aussi) qu’en 2007. Le mouvement permet notamment de donner une voix aux victimes, mais également de créer un réseau de solidarité et d’empathie pour les femmes ayant vécu de violences sexuelles.

Un mouvement boosté par l’affaire Weinstein

Hollywood est éclaboussé par l’affaire Weinstein le 5 octobre 2017. Le célèbre producteur de cinéma est alors accusé de violences sexuelles, de viols et de multiples agressions. Ses méfaits sortent au grand jour grâce au New Yorker et au New York Times, et font le tour de la planète par le réseau social Twitter. L’actrice américaine Alyssa Milano, désireuse de sensibiliser la communauté à l’ampleur du problème des agressions sexuelles, a profité de l’occasion pour encourager les utilisateurs de Twitter à s’exprimer en utilisant #MeToo de Tarana Burke. Quelques jours et près d’un million de tweets plus tard, #MeToo est devenu un mouvement international sans précédent. Actuellement, il est présent dans plus de 85 pays avec des hashtags différents et se propulse sur diverses plateformes comme Facebook, Instagram ou le forum Reddit.

Plus qu’une dénonciation, une prise de conscience

Tarana Burke a commencé #MeToo avec des jeunes femmes et filles noires issues de quartiers défavorisés. Elle a alors élaboré un programme d’études pour pouvoir discuter de la violence sexuelle au sein de la communauté noire et dans la société en général. Son objectif est plus qu’atteint puisqu’actuellement le mouvement #MeToo cherche non seulement à aider les personnes victimes d’agressions, mais également à faire prendre conscience la communauté, les instances politiques de la réalité du harcèlement et de la violence sexuels. En tout cas, le mouvement a pu démontrer que le problème est vraiment un fait social collectif, compte tenu de la quantité et de la diversité des témoignages postés sur les réseaux sociaux.

Féminisme : pourquoi les sorcières ont fait leur grand retour ?
France : où en est-on de l’égalité homme-femme ?